Le Gouvernement a mis en œuvre un dispositif octroyant une aide de 500 € aux TPE dépourvues de solutions en ligne pour la création de leur espace sur Internet et il s’agit du « chèque France NUM ».

Dans le cadre de France Relance, une « aide numérique » de 500  € est proposée par l’État aux entreprises de moins de 11 salariés ayant fait l’objet d’une interdiction d’accueil du public à partir du 30 octobre 2020.

Quelles sont les entreprises éligibles au chèque France NUM :

  • les personnes morales de droit privé ou les personnes physiques résidentes fiscales françaises,
    Plus spécifiquement, les associations doivent également être assujetties aux impôts commerciaux ou employer au moins un salarié,
  • les entreprises employant moins de 11 salariés, ayant fait l’objet d’une interdiction d’accueil du public en application du décret du 29 octobre 2020 modifié ou exerçant leur activité principale dans le secteur de l’hôtellerie et hébergements similaires,
  • les entreprises inscrites au registre du commerce et des sociétés (RCS) ou au répertoire des métiers.

Attention  : la date de création de l’entreprise doit être antérieure au 30 octobre 2020.

Pour pouvoir bénéficier de l’aide, l’entreprise doit également :

  • être à jour de ses obligations à l’égard de l’administration fiscale et de l’organisme de recouvrement des cotisations patronales de sécurité sociales,
  • ne pas être en situation de liquidation judiciaire au jour de la demande Disposer d’un chiffre d’affaires annuel ou un total de bilan n’excédant pas 2 M€ HT.

Pour les entreprises créées postérieurement au 30 octobre 2019 et n’ayant pas clos leur exercice comptable à cette date, le chiffre d’affaire de référence se calcule par rapport au chiffre d’affaires mensuel moyen sur la période comprise entre la date de création de l’entreprise et le 30 octobre 2020.

Pour quelles dépenses ?

Les dépenses doivent concerner :

  • l’accompagnement à la numérisation, notamment un diagnostic ou une recommandation, par une personne physique ou morale de droit privé identifiée par un numéro SIRET ou un numéro de TVA intracommunautaire, et référencée sur le téléservice de l’Agence de services et de paiement (ASP),

et/ou

  • l’achat ou l’abonnement à des solutions numériques auprès d’une entreprise de services du numérique établie en France ou dans un Etat membre de l’Union européenne. La solution numérique doit relever d’un des thèmes ci-dessous :
  • Vente, promotion – Site e-commerce ou promotionnel,
  • Vente, promotion – Contenus,
  • Vente, promotion – Paiement en ligne,
  • Vente, promotion – Place de marché,
  • Vente, promotion – Visibilité internet,
  • Gestion – Solution de réservation, prise de rendez-vous,
  • Gestion – Gestion des stocks, des commandes, des livraisons,
  • Gestion – Logiciel de caisse,
  • Gestion – Hébergement, stockage de données, gestion du nom de domaine, outils de cybersécurité,
  • Relation clients – Gestion des clients,
  • Relation clients – Outil de gestion en masse des courriers électroniques, de lettres

Quel est le montant de l’aide ?

Cette aide d’un montant forfaitaire de 500 €, sera versée par l’Agence de services et de paiement (ASP) à compter du 26 février 2021 , sur la base des factures déposées dans le téléservice à l’appui de la demande d’aide.

Cette aide peut aussi être cumulée avec les différents dispositifs de soutien à la numérisation mis en œuvre par les collectivités locales.

La démarche à suivre est simple et entièrement dématérialisée et les demandes sont à adresser à l’Agence de services et de paiement (ASP), par l’intermédiaire de la plateforme de téléservice ouverte à compter du 28 janvier 2021 à l’adresse suivante :

https://cheque.francenum.gouv.fr/ecom/

  • les dates des factures doivent être comprises entre le 30 octobre 2020 et le 31 mars 2021 inclus,
  • le montant total de dépenses justifiées doit être supérieur ou égal à 450 €.

L’aide est versée une seule fois à l’entreprise et lorsque l’entreprise comporte plusieurs établissements, une demande d’aide peut être présentée par chaque établissement éligible de l’entreprise.

Source : https://www.asp-public.fr/cheque-france-num-numerisation-des-petits-commerces

Jeudi 14 Décembre, plusieurs annonces d’importance ont été faites pour soutenir les entreprises durant cette crise sanitaire dont la prorogation d’un an du différé de paiement du PGE :

Il a été convenu avec la Fédération Bancaire Française, que toutes les entreprises qui le souhaitent, quelles que soient leur activité et leur taille, aient le droit d’obtenir un différé d’un an supplémentaire pour rembourser leur prêt garanti par L’État (PGE).

Les prêts garantis par L’État, représentent un des dispositifs essentiels de soutien aux entreprises en compagnie du Fonds de solidarité.

Ce dispositif est ouvert à toutes les entreprises, quelles que soient leur taille, leur forme juridique ou leur régime d’imposition et il est doté de 300 milliards d’euros de budget.

Les entreprises qui se trouvent en difficulté ont jusqu’au 30 Juin 2021 pour solliciter cet emprunt auprès des interlocuteurs bancaires traditionnels. Le niveau de garantie de L’État dépend du chiffre d’affaires et est géré par Bpifrance.

Après plusieurs négociations entre le gouvernement et le secteur bancaire, la limite du montant du taux d’intérêt sera de 1% à 2,5%.

Vous avez besoin d’y voir plus clair ?

Contactez-nous

This contact form is deactivated because you refused to accept Google reCaptcha service which is necessary to validate any messages sent by the form.